Menu Rechercher

    Le Prince Dindon, de Nahman de Bratslav - Livre-CD de Jean Baumgarten et Sandra Zemor

    Vient de paraître aux éditions Shir Ahevel
    Texte

    Grand maître du hassidisme, le rabbin Nahman de Bratslav (1772-1811) racontait des histoires à ses disciples lors du Shabbat. Ces histoires en yiddish combinaient des allégories du Zohar, de la Kabbale lourianique, du mysticisme juif, des thèmes talmudiques et des réminiscences de contes européens.

    Le Dindon est l'une des ces histoires. Elle est ici présentée dans une traduction de Jean Baumgarten, illustrée par des dessins et peintures de Sandra Zemor dans un dialogue graphique avec le texte et l’univers spirituel de Nahman de Bratslav.

    Des chansons interprétées par l'artiste sur des musiques de Ronny Gold accompagnent cet ouvrage et entrent en résonance avec la Kabbale et la pensée hassidique de l’auteur, ses thèmes mystiques, dont l’exil et la rédemption, la lutte du bien et du mal.

    Le lien subtil entre récit, dessins et chansons inspirées de ce conte fait ressortir les correspondances avec les thèmes fondamentaux de la tradition juive, tout en dévoilant les résonances contemporaines de ces légendes.

    Le Dindon, Nahman de Braslav
    Texte

    Sandra Zemor est une artiste plasticienne et chanteuse.

    Jean Baumgarten, spécialiste de la littérature yiddish ancienne et du monde ashkénaze, est directeur de recherche émérite au CNRS.

    Le Dindon est le troisième conte de Nahman qu'ils publient, après La Princesse disparue (2008, édition le Thé des écrivains) et Les Sept Mendiants (Berg International, 2016).

     

    Ouvrage paru en octobre 2019 aux éditions Shir Ahevel.

    ► Commander ce livre-CD (32€) sur le site de Sandra Zemor, via le formulaire en bas de page.

    Cet ouvrage a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

    Le Dindon, Nahman de Braslav - CD

    Jaquette du CD "Azamra"

    Texte

    ► Émission Ca pourrait vous plaire du 10/10/2019, animée par Vladimir Mitz

    Interview de Sandra Zemor sur Akadem (octobre 2019)

    Partager

    | |