Menu Rechercher

Aide aux survivants

carte vitale, feuille de soins
2018

La Fondation pour la Mémoire de la Shoah finance une mutuelle gérée par le service social du Casip-Cojasor pour les survivants de la Shoah ayant des revenus modestes ou rencontrant des difficultés passagères. Elle propose des contrats négociés et une prise en charge partielle ou totale des frais médicaux.

Les recherches sur l'influence de la musique sur le cerveau et son utilisation dans le cadre thérapeutique se développent. Le Monde a consacré un long article à ce sujet et a notamment mis en lumière les initiatives novatrices conduites par l'OSE dans ses centres de jour accueillant des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et d'autres troubles neurodégénératifs.

Club des aidants Joseph Weill
À Paris

En lien avec l'Accueil de jour Alzheimer de l'OSE, le club des aidants a pour vocation d'apporter un soutien aux personnes s'occupant d'un membre de leur famille atteint de maladie neuro-dégénérative.

Le Casim propose de nombreux services d’aide à domicile à Marseille via un réseau de visiteurs à domicile, professionnels et volontaires, pour lutter contre l’isolement des personnes âgées. Il intervient également sur l’ensemble de la zone Sud de la France pour les remboursements d’aide à domicile. 

À Paris et en proche banlieue

La Fondation pour la Mémoire de la Shoah finance un programme d’aide psychologique à domicile mené par Adiam Solidarité. Spécialement formés, les psychologues de l'Adiam sont habilités à rendre des visites à domicile et à veiller au bien-être des survivants de la Shoah résidant à Paris et en proche banlieue.

LogiVitae - Une aide au maintien à domicile

Depuis 2007, LogiVitae propose une aide au maintien à domicile aux personnes âgées résidant à Paris. Elle accompagne au quotidien une centaine de survivants de la Shoah. La Fondation soutient son action pour améliorer et développer cette prise en charge spécifique.