Menu Rechercher

Aide aux survivants

Prague
Juin 2015

Le service Écoute Mémoire et Histoire de l'OSE a organisé un séjour en République Tchèque. 22 séniors, en majorité d'anciens enfants cachés, ont ainsi pu explorer l'ancien quartier juif de Prague, ses synagogues et son cimetière juif. Un voyage émouvant dans une ville où près de 80% de la communauté juive a été anéantie durant la Shoah.

2015

Une étude a été menée par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah afin d'évaluer la complémentarité des projets qu'elle soutient dans le domaine de la solidarité, et d'améliorer la coordination entre les principaux services soutenus. Elle a également permis de réaffirmer les principes et objectifs de la Fondation en matière d'aide aux survivants de la Shoah en difficulté.

Mardi 26 et mercredi 27 mai 2015 - Prague, République tchèque

De plus en plus de survivants de la Shoah doivent faire face à des problèmes de précarité, de santé et d'isolement. Cette conférence internationale, organisée par l'European Shoah Legacy Institute, rassemblera experts indépendants, organisations gouvernementales et non-gouvernementales autour de ce problème. 

image d'archives d'enfants durant la Seconde Guerre mondiale
2015

Ce fonds s’adresse aux enfants juifs victimes du régime national-socialiste durant la Shoah. Il a été instauré en reconnaissance de la souffrance de ces enfants, séparés de leurs parents, cachés, victimes de privations, de maltraitances ou de l’horreur des camps nazis. Les personnes éligibles peuvent bénéficier d’un versement unique de 2500 €.

Résidence les Oliviers à Marseille
2016

L’accueil de jour des patients atteints de la maladie d’Alzheimer permet de mettre en place un projet thérapeutique individuel. Il aide à préserver, voire à restaurer l’autonomie de la personne et favorise le maintien à domicile. La résidence Les Oliviers propose un centre de jour à même de recevoir 10 personnes par jour, 1 à 5 jours par semaine. 

carte vitale, feuille de soins
2018

La Fondation pour la Mémoire de la Shoah finance une mutuelle gérée par le service social du Casip-Cojasor pour les survivants de la Shoah ayant des revenus modestes ou rencontrant des difficultés passagères. Elle propose des contrats négociés et une prise en charge partielle ou totale des frais médicaux.