Menu Rechercher

Aide aux survivants

À Paris et en Île-de-France, Bordeaux, Nice, Marseille, Toulouse

Créée en 1967 en tant qu’organisme féminin bénévole du FSJU, la coopération féminine rassemble aujourd’hui un millier d’adhérents. Elle propose des programmes sociaux, éducatifs et culturel, des visites amicales pour les personnes âgées ou isolées, différents clubs culturels et de loirs et organise sorties et voyages.

Logo du Farband
Paris

Le Farband a pour objectif de maintenir le lien social entre les victimes de la Shoah, les déportés résistants, les anciens enfants cachés et leurs descendants. Il s’agit de favoriser la solidarité intergénérationnelle et d’intégrer, ou de réintégrer, des personnes éloignées du judaïsme au sein d’une structure conviviale.

logo du cercle Bernard Lazare
À Paris

Fondé en 1954, le Cercle Bernard Lazare compte plusieurs centaines de membres. Parmi eux figurent de nombreux survivants de la Shoah. Dans un cadre intergénérationnel, ils peuvent participer aux activités culturelles et ludiques organisées par le Cercle : déjeuners traditionnels, projections et conférences, célébrations et commémorations.

2008

La Résidence des Oliviers accueille notamment des survivants de la Shoah dépendants. Des travaux de rénovation ont permis de rendre le bâtiment et les parties extérieures plus accueillants et chaleureux. De nouveaux espaces ont été créés pour accueillir des activités conviviales.

Le programme Kecher dans les résidences du Casip-Cojasor
Paris, Créteil, Nice

Au sein des résidences du Casip-Cojasor, le programme Kesher apporte un accompagnement personnalisé aux personnes âgées dépendantes ou atteintes de maladies neurodégénératives. Une trentaine de survivants de la Shoah bénéficient ainsi d'une prise en charge spécifique.